VINNEUF • LES AMIS DU PATRIMOINE
VINNEUF • LES AMIS DU PATRIMOINE

JEUDI 7 FÉVRIER 2019 :       FIN DES TRAVAUX

Étaient présents :

  • Monsieur Sylvain NEZONDET, maire
  • Monsieur Patrice SALES, architecte, maître d'oeuvre,
  • Monsieur PICHARD ,Entreprise CHATIGNOUX, maçonnerie et pierre de taille,
  • Madame Françoise HAMARD et Monsieur Jean-Pierre HAMARD, association VINNEUF • LES AMIS DU PATRIMOINE

Ce dernier rendez-vous finalisait la restauration du clocher, avec la réception des travaux de l’entreprise Chatignoux, dernière entreprise encore présente sur le chantier.

LE CLOCHER

2017                2018

Vous avez pu constater le dégagement des emprises du chantier, du lieu de vie des ouvriers, toutes les surfaces ont été nettoyées et remises à disposition.

 

Restaient à voir ce jour, quelques détails, entre autres :

  • les grilles de protection anti-pigeons posées récemment, dont une avait été décalée volontairement.
  • Des mesures de sécurité vont être prises pour l’accès au clocher.

Restent toujours des infiltrations en différents endroits de la nef principale, qui ne peuvent être réparées actuellement, mais elles ont été limitées lors de la restauration du clocher.

Vous avez eu la possibilité de voir, lors des 2 visites exceptionnelles du clocher, la qualité des prestations réalisées par les entreprises spécialisées dans la restauration d’édifices protégés ou classés.

Pour cette 1ère phase de travaux, techniquement et financièrement, cette rénovation a été parfaitement coordonnée et maîtrisée entre les maîtres d’œuvre et le maître d’ouvrage.

Ce programme a été réalisé sans emprunt, sans crédit. Il a reposé uniquement sur une bonne gestion équilibrée, respectant les budgets votés sur l’ensemble des travaux prévus. Ce qui est assez exceptionnel pour être préciser de nouveau.

L’association Vinneuf • Les Amis de Patrimoine a contribué aux efforts financiers à trouver et à apporter à la commune.

Grâce à nos activités, vos dons et aux dons confiés de la Fondation du Patrimoine, nous pourrons remettre prochainement une somme de plus de 26 000 € à la mairie de Vinneuf, en tant que participation aux travaux de restauration du clocher de l’église Saint-Georges.

 

Nos efforts ont été constatés pendant l’année 2018, nous vous avons entraîné dans des thèmes de découvertes :

  • 2 visites du clocher : avril et septembre,
  • une soirée festive : le méchoui de fin de chantier,
  • la Journée du Patrimoine,
  • la brocante de Vinneuf
  • et la 4e édition de la Soirée Beaujolais.

 

Vous avez répondu par votre présence, votre amitié, votre intérêt porté pour notre association et votre curiosité à mieux connaître votre village.

Allez encore un petit effort à faire !…

 

Un grand merci à vous tous !

Encouragez nos membres actifs quand vous les rencontrez, et venez nous retrouver pour d’autres activités TOTALEMENT DIFFÉRENTES qui se préparent pour 2019.

Conception pour le site : Amélie

Photos et textes : Jean-Pierre et Françoise HAMARD

le 22 mars 2019

 

 

 

18 juin 2018 :               Réunion de chantier

Étaient présents :

  • Monsieur Patrice SALES, architecte, maître d'oeuvre,
  • Monsieur PICHARD ,Entreprise CHATIGNOUX, maçonnerie et pierre de taille,
  • Monsieur Morel, Entreprise BOURGEOIS *, charpentes bois (lot 2) et couvertures ardoises, tuiles et plomb (lot 3)
  • Madame Françoise HAMARD et Monsieur Jean-Pierre HAMARD, association VINNEUF • LES AMIS DU PATRIMOINE

* L'entreprise BOURGEOIS est "compagnon du devoir du tour de France de la fédération compagnonnique des métiers du bâtiment".

Le mercredi 6 juin 2018, les compagnons du devoir de l’entreprise Bourgeois sont repartis sur Lyon. Le travail de couverture du lanternon et du dôme étant terminé.

Le résultat de cette réalisation est remarquable.

  • Les dernières ardoises gravées ont été posées à la base verticale du lanternon.

La flèche supportant la croix, nettoyée est en place, reste le coq à poser.

NOUVELLE SILHOUETTE DU CLOCHER

POSONS UN REGARD SUR LE TRAVAIL RÉALISÉ PAR LES ARDOISIERS

 

Lors de la visite du clocher, vous avez vu la couverture en cours de pose.

Pour le dôme, 2 types d’ardoises ont été utilisés :

1°) L’ARDOISE PLATE pour les surfaces planes et verticales,

2°) L’ARDOISE COFINE, légèrement bombée pour les surfaces en forme, telle que le dôme.

 

COMMENT S’EFFECTUE LA POSE DES ARDOISES

 

Chaque ardoise est préparée, elle a un sens. La partie haute, doit être dégagée de ses angles à l’aide de l’enclume sur laquelle est posée l’ardoise. L’ouvrier, au simple coup d’œil donne un coup sec de marteau, juste sur l’angle qui doit être enlevé.

Particularité : le marteau est plat et peu épais.

L'ARDOISIER ET SES OUTILS : L'ENCLUME ET LE MARTEAU

Ensuite, le poseur prépare 2 percements pour permettre la fixation de l’ardoise, par un coup sec de marteau au dos de celle-ci. L’ardoise est positionnée ensuite, suivant le calepinage de recouvrement et clouée sur le support lambrissé en bois.

Les clous utilisés sont en cuivre.

POSE DES ARDOISES ET CALEPINAGE

FINITION DES ANGLES DE LA TOITURE DU DÔME

 

Sur les arêtes de chaque angle de la toiture du dôme, un profilé est posé pour assurer la parfaite étanchéité. Un recouvrement ajusté d’ardoises le rendra invisible et la ligne des angles du dôme sera nette et précise.

 

Une curiosité s’est révélée lors des travaux : la tour n’est pas carrée ni rectangulaire mais légèrement trapézoïdale.

Au niveau haut de la corniche, c’est encore plus marquant.

BASE DE LA TOITURE DU DÔME

Le travail de charpente du dôme et la pose des ardoises se sont donc adaptés à ce défaut d’origine. La forme obtenue est dite : EN AILE D’HÉLICE.

 

Aujourd’hui, l’entreprise CHATIGNOUX prend le relais des travaux. Son intervention :

RAVALEMENT ET RESTAURATION DE LA TOUR DU CLOCHER

 

Le piquetage des façades a commencé, laissant apparaître l’état du bâti :

  • Joints cimentés à dégrader (marteau-piqueur),
  • Dépose des rebouchages au ciment en nombreux endroits,
  • Fissures traversantes,
  • Blocs de grès effrités,
  • Quelques emplacements de boulin sont encore apparents (emplacement pour une pièce de bois permettant la pose d’un échafaudage).

 

Après une mise à nu des murs, un nettoyage au jet d’eau permettra de faire tomber tous les résidus non-désirables.

MISE A NUE, CÔTE CONTREFORT ET FISSURE APPARENTE
PIQUETAGE DES MURS

Ce travail se poursuivra du haut vers le bas, sur les 4 faces du clocher.

Pour la fin septembre, nous aurons un aperçu plus concret de la restauration générale du clocher. Une nouvelle visite vous sera proposée.

 

Conception pour le site : Amélie

Photos et textes : Jean-Pierre et Françoise HAMARD

le 28 août 2018

 

 

 

13 mars 2018 :               Réunion de chantier

Étaient présents :

  • Monsieur Patrice SALES, architecte, maître d'oeuvre,
  • L'entreprise CHATIGNOUX, maçonnerie et pierre de taille,
  • L'entreprise BOURGEOIS *, charpentes bois (lot 2) et couvertures ardoises, tuiles et plomb (lot 3)
  • Madame Françoise HAMARD et Monsieur Jean-Pierre HAMARD, association VINNEUF • LES AMIS DU PATRIMOINE

* L'entreprise BOURGEOIS est "compagnon du devoir du tour de France de la fédération compagnonnique des métiers du bâtiments".

Après l’intervention de l’entreprise BOURGEOIS sur les charpentes du lanternon et du dôme, c’est au tour de l’entreprise CHATIGNOUX d’intervenir.

Cette entreprise est spécialisée en restauration de la pierre et en maçonnerie.

Monsieur PICHARD conduit cette intervention avec 3 de ses ouvriers. Ils ont à accomplir la restauration de la corniche en pierre, très dégradée, de la tour du clocher.

ETAT DES CORNICHES

Pierres rongées par l’humidité et des interventions précédentes, (fers à béton, ciment, etc.), scellement défectueux.

ANGLE D'UN CÔTE

Un angle de la corniche s’est détaché. Le scellement ne tenant plus ; ce bloc de pierre sculpté pèse environ 100 à 120 kg.

LA CORNICHE : ETAT ACTUEL

ETAT DES LIEUX

La corniche de la tour carrée du clocher nous livre son état général.

Or, il faut savoir, que c’est sur cette base de pierre que viennent se reposer les coyaux de la charpente du bas du dôme, cette restauration est donc très importante.

 

Sur l’espace chantier, sont stockés les blocs de pierre en attente de leur utilisation.

 

Ce sont des grès de Fontainebleau utilisés dans la région.

BLOCS DE GRÈS EN ATTENTE

Une sélection a été faite parmi les pierres à déposer. Certaines seront utilisées et réduites en petits morceaux pour le calage nécessaire lors du positionnement des nouveaux blocs de remplacement.

DÉPOSE DE PIERRES

TRAVAIL PRÉPARATOIRE POUR L’ENCASTREMENT

 

Lors de la mise en place des nouveaux blocs de pierre, un travail d’alignement de ceux-ci doit se faire judicieusement, pour que l’ensemble soit harmonieux entre les pierres conservées et les nouvelles à intégrer.

ALIGNEMENT EN COURS
SUR UN AUTRE CÔTE

Vue d’un des 4 angles de la corniche.

MOULURATION - DÉTAIL

Dessous mouluré de la corniche en cours de restauration sur un des 4 côtés de la tour.

PRÉPARATION DE LA POSE

Mise en place des nouveaux éléments. Le cordeau est tiré, donnant l’alignement et la hauteur à respecter. Les pierres sont positionnées au fur et à mesure.

RÉGLAGE DES PIERRES

Le réglage des pierres entre elles nécessite un temps minutieux de mise en œuvre.

 

Vu d’ensemble reconstituant un des côtés de la corniche.

ALIGNEMENT EN COURS

Cette photo nous montre le travail réalisé de l’intégration des nouvelles pierres, avec les anciennes.

 

Après scellement et jointement de celles-ci entre elles, un travail de finition sera à faire : liserés au jointement de chacune d’elles, retouches d’alignement, afin de rendre l’ensemble homogène et obtenir un bon visuel, un lait légèrement coloré donnera le ton général à la mouluration.

 

Ce travail réalisé, vous pourrez le découvrir sur place, lors de la visite du 7 Avril…

Il représente un beau travail de restauration, aussi ce jour-là, nous aurons plaisir de vous accueillir et de satisfaire votre curiosité.

Conception pour le site : Amélie

Photos et textes : Jean-Pierre et Françoise HAMARD

le 4 avril 2018

 

 

 

27 février 2018 :               Réunion de chantier

Étaient présents :

  • Monsieur Patrice SALES, architecte, maître d'oeuvre,
  • L'entreprise CHATIGNOUX, maçonnerie et pierre de taille,
  • L'entreprise BOURGEOIS *, charpentes bois (lot 2) et couvertures ardoises, tuiles et plomb (lot 3)
  • Madame Françoise HAMARD et Monsieur Jean-Pierre HAMARD, association VINNEUF • LES AMIS DU PATRIMOINE

* L'entreprise BOURGEOIS est "compagnon du devoir du tour de France de la fédération compagnonnique des métiers du bâtiment".

Constat : Les conditions météorologiques de ces derniers jours ont particulièrement ralenti l’avancement du chantier, neige et températures hivernales de – 7 °C à – 9 ° C.

 

Néanmoins la finition du lanternon est très avancée, il sera terminé en fin de semaine prochaine et la croix audessus du piédouche remise en état.

LE HAUT DU LANTERNON

Le haut du lanternon est prêt à recevoir sa couverture en plomb.

DETAIL SUR LES COLONNETTES

L’habillage des 8 colonnettes du lanternon est terminé d’un revêtement de plomb.

LA BASE DU LANTERNON

Sa couverture est terminée ainsi que la trappe de visite d’accès, recouverte de plomb. Ce petit bâtiment sera protégé des intempéries : neige, pluie, vent et des fientes d’oiseaux.

LANTERNON ET DÔME

Raccordement du lanternon au dôme.

 

Belle réalisation d’assemblage en pin douglas à la liaison du bas du lanternon et du haut du dôme.

LE DÔME

La restauration du dôme nécessite une mise en œuvre plus longue et plus importante de par son volume, sa forme particulière et surtout l’état de sa charpente.

Aussi, nous lui consacrerons un certain nombre de photos, présentées en deux temps, pour en donner le meilleur aperçu possible.

UN ANGLE DE SA CHARPENTE

Lors de la dépose de sa toiture en ardoise, vous avez découvert sa charpente laissant apparaître ses structures en mauvais état.

 

Les éléments conservés pour l’ensemble ont été nettoyés, brossés, grattés et traités.

 

Des pièces de bois ont été remplacées.

PIECE D'ANGLE CHANGEE

Restauration partielle.

AUTRE ELEMENT REMPLACE

Certaines poutres ne peuvent être déplacées car elles sont trop imbriquées les unes dans les autres, d’où le rôle de l’architecte et du charpentier pour trouver les meilleures solutions devant ces problèmes présents de consolidation.

 

Travail préparatoire de la mise en forme de la toiture du dôme.

BANDES DE CALAGE

Les calages effectués sur la charpente permettent d’obtenir une belle courbe de la future toiture en ardoise.

BANDES DE CALAGE

Sur ces calages viennent se fixer les lames de pin douglas destinées à recevoir les ardoises.

 

La pose des ardoises sur le dôme se fera début avril. Elle s’effectue à partir de la base du dôme en ardoises plates, pour remonter vers le lanternon en ardoises légèrement bombées accompagnant le galbe du dôme.

PROCHAIN RENDEZ-VOUS AVEC VOUS, LE SAMEDI 7 AVRIL, SUR PLACE : porte ouverte sur le chantier en cours, avec l’architecte.

Les informations pour cette journée à ne pas rater vont suivre et vous seront précisées.

 

À bientôt.

Conception pour le site : Amélie

Photos et textes : Jean-Pierre et Françoise HAMARD

le 20 mars 2018

 

 

 

13 février 2018 :               Réunion de chantier

Étaient présents :

  • Monsieur Patrice SALES, architecte, maître d'oeuvre,
  • L'entreprise CHATIGNOUX, maçonnerie et pierre de taille,
  • L'entreprise BOURGEOIS *, charpentes bois (lot 2) et couvertures ardoises, tuiles et plomb (lot 3)
  • Madame Françoise HAMARD et Monsieur Jean-Pierre HAMARD, association VINNEUF • LES AMIS DU PATRIMOINE

* L'entreprise BOURGEOIS est "compagnon du devoir du tour de France de la fédération compagnonnique des métiers du bâtiment".

Aujourd’hui, nous découvrons l’avancement des interventions tout en haut du clocher, sur le lanternon, puisque la restauration part vers le haut pour aller jusqu’au sol.

LE LANTERNON

Vous l’avez découvert totalement dégagé de sa couverture ancienne de plomb.

Maintenant sa réfection est en cours.

Après nettoyage des charpentes, en bon état, le travail a pu avancer rapidement.

 

LE HAUT DU LANTERNON

Il vient de recevoir son habillage en pin douglas, destiné à recevoir ensuite la pose d’une couverture en plomb.

Le piédouche recevant la flèche est lui-même habillé en pin douglas.

 

PETIT DOME DU LANTERNON

Sur la charpente existante, travail d’ajustage et d’assemblage des bois pour suivre le mieux possible la courbe du petit dôme du lanternon.

VERIFICATION DE L'ASSEMBLAGE

L’architecte, Patrice SALES, donne des consignes de finitions au responsable du chantier des Ets Bourgeois. Satisfaction du travail réalisé.

DESSOUS DU LANTERNON
  • Remarquable charpente, nettoyée, avec ces broches parfaitement visibles, assurant la fixation des poutres et le maintien de celles-ci entre elles.
  • Regardez aussi l’élégance des colonnes et des ouvertures dont les formes sont légèrement courbées.
BASE DU LANTERNON

Cette base reçoit les colonnes du lanternon, au nombre de huit, d’où sa forme octogonale.

Le travail de découpe de la feuille de plomb et de son assemblage… et la technique de pose.

TRAVAIL PREPARATOIRE

Trace sur la feuille de plomb d’un des éléments qui viendra habiller après découpe, la base d’une colonne du lanternon.

TRAVAIL DE LA FEUILLE

La feuille de plomb, ajustée sur place est ensuite, pliée, soudée, tenue dans certains points par des agrafes.

Nous voyons la base des colonnes reposant sur un socle ouvragé, mouluré. Très beau travail réalisé en plomb par les Ets Bourgeois.

ACCES AU LANTERNON

Pour permettre la visite d’entretien du lanternon, une trappe d’accès a été créée, comme une boîte avec son couvercle.

Elle est en cuivre. Nous voyons le dessus et l’intérieur du couvercle.

  • Réaliser par Loïc, futur compagnon du devoir, il fait son tour de France ; sa maison du compagnonnage se trouve à Lyon.
  • Satisfaction de notre architecte, Patrice SALES, devant la réalisation de ce travail.

Retrouvons-nous prochainement pour découvrir l’avancement de la restauration du clocher : le dôme, la tour du clocher avec sa très belle corniche qui reçoit et assure la toiture du lanternon et du dôme…

Conception pour le site : Amélie

Photos et textes : Jean-Pierre et Françoise HAMARD

le 6 mars 2018

 

 

 

16 janvier 2018 :               Réunion de chantier

Étaient présents :

  • Monsieur Patrice SALES, architecte, maître d'oeuvre,
  • Monsieur Sylvain NEZONDET, maire, maître d'ouvrage,
  • Madame Carine ROGER, secrétaire de mairie,
  • Madame Agnès PLAIDY, ingénieur, D.R.A.C.,
  • L'entreprise CHATIGNOUX, maçonnerie et pierre de taille,
  • L'entreprise BOURGEOIS*, charpentes bois (lot 2) et couvertures ardoises, tuiles et plomb (lot 3)
  • Madame Françoise HAMARD et Monsieur Jean-Pierre HAMARD, association VINNEUF • LES AMIS DU PATRIMOINE

 

* L'entreprise BOURGEOIS est "compagnon du devoir du tour de France de la fédération compagnonnique des métiers du bâtiment".

ACCES AU CHANTIER

- Il nous a été donné la possibilité exceptionnelle de visiter les lieux.

 

- Après une ascension de l'échafaudage par paliers de 2 mètres en 2 mètres, une plate-forme nous a accueilli à la base du dôme.

 

- À plus de 36 mètres de hauteur, représentant la valeur de plus de 12 étages d'un immeuble, nous découvrons non seulement une vue magnifique sur la région, mais surtout, l'exceptionnel : le lanternon et le dôme, débarrassés de leurs couvertures, laissant voir totalement leurs charpentes, parfaitement lisibles et compréhensibles.

PARTIE HAUTE DU LANTERNON

Le piedouche porte la flèche et le coq

LE LANTERNON

Vue complète de l'ensemble dans son état,

Belle charpente

LE LANTERNON : Vue des Colonnettes

LE LANTERNON

- Belle architecture de charpente.

- Plutôt une bonne surprise, il est en assez bon état dans son ensemble.

 

 

HAUT DU DÔME

dans la 1ère courbe de sa charpente donnant la courbe de la toiture

 

 

BASE DE LA CHARPENTE DU DÔME ET LA CORNICHE

alignement des coyaux et état de ceux-ci

Restauration 1970

LA PARTIE BASSE DU DÔME

- Impressionnante par son volume, et sa charpente intérieure.

- On constate des dommages sur les charpentes et les coyaux dus à des infiltrations d'eaux pluviales, conséquence d'une mauvaise restauration réalisée dans les années 1970.

- Une très belle corniche moulurée en pierre termine la tour, sur laquelle reposent les coyaux, jambages qui forment une espèce de casquette que l'on voyait bien sur de la toiture existante.

 

 

Vinneuf • Les Amis du Patrimoine, pour marquer cet évènement fort : « LA RESTAURATION DU CLOCHER DE LGLISE SAINT GEORGES DE VINNEUF » prépare un reportage photographique et descriptif, au fil de l'avancement des travaux de restauration, qui représentera un véritable témoignage, une actualité d'exception, permettant de donner à tous une bonne connaissance du patrimoine à partager. VENEZ NOUS RETROUVER PROCHAINEMENT POUR DÉCOUVRIR LA SUITE...

 

À BIENTÔT.

Conception pour le site : Amélie

Photos et textes : Jean-Pierre et Françoise HAMARD

le 16 janvier 2018

 

 

Le clocher en état de péril

En septembre 2015, la visite de l’architecte DPLG et du Patrimoine, M. Patrick Salès, a alerté sur l’urgence des travaux de restauration à réaliser.

Le clocher fortifié datant du XIVe siècle présente une large fissure, visible aussi bien de l’extérieur que de l’intérieur. A cela s’ajoute une couverture défectueuse, ce qui le place en état de péril.

 

L’ensemble des toitures et des charpentes est vétuste. Elles n’assurent plus l’étanchéité des bâtiments et mettent en danger la fonction du lieu et la préservation des œuvres d’art classées aux monuments historiques.

 

 

Etat des toitures, choeur

Fissure structurelle

Etat des charpentes

Fissures et infiltrations

Toiture du clocher

Fissure structurelle

Etat chambre des cloches

Infiltrations

Des œuvres classées, en danger

Niches extérieures pour la présentation des sculptures

Infiltrations de la niche abritant la Vierge gothique

Evénements

Pour nous trouver :

Devenir membre

Vous voulez devenir membre ? C'est très simple : utilisez notre formulaire de contact pour Adhérer

Nous vous attendons avec impatience !

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© VINNEUF. LES AMIS DU PATRIMOINE